« La formation doit s’adapter à l’apprenant et non l’inverse »

 La Région vient d’impulser une consultation auprès des organismes de formation pour imaginer un programme régional de formation pour les 4 ans à venir. La ligne de conduite ? Mettre en place un dispositif innovant, inclusif, et en phase avec les transitions écologiques et numériques. Isabelle Gaudron, Vice-Présidente déléguée à la formation professionnelle, à l'insertion et l'orientation, revient sur la genèse du projet et ses objectifs.

Le programme de formation intervient dans un contexte tendu en matière d’économie et d’emploi. Comment le programme s’est-il adapté à cette crise sanitaire inédite ?

Isabelle Gaudron - Le programme de formation a été travaillé avant la crise sanitaire liée à la COVID-19. Il, il marque notre engagement de formation en direction des jeunes et des demandeurs d’emploi. Lorsqu’il a été constitué et réfléchi, notre préoccupation première était les personnes les plus éloignées de l’emploi, celles qui n’avaient pas travaillé depuis longtemps et/ou qui nécessitaient de sérieuses remises à niveau. La lutte contre l’illettrisme et l’illectronisme est ainsi pleinement prise en compte.
La crise sanitaire et la crise économique à venir, vont nous obliger à réajuster le tir. Nous allons devoir accompagner des personnes qualifiées, avec des expériences professionnelles récentes. Nous devrons alors être en capacité de proposer des solutions de formation adaptées.

Notre programme a été conçu pour être agile et réactif afin de s’adapter au mieux aux attentes des demandeurs d’emploi mais aussi des entreprises, avec une précision très fine, pour chacun de nos 23 bassins de vie. Nous pourrons donc agir pour une juste formation.

En quoi ce dispositif est-il innovant ?

I.G - Dans la méthode ! Notre cahier des charges adressé aux organismes de formation est clair : les formations devront s’adapter aux apprenants et non l’inverse, avec des méthodes pédagogiques innovantes. Il s’agit d’un axe crucial de ce nouveau programme de formation.

Autre innovation : l’incitation aux partenariats. En effet, je souhaite que les personnes formées ne subissent pas d’interruption dans leur parcours. Or, les organismes de formation ne disposent évidemment pas en interne de toutes les compétences. En nouant des partenariats entre eux, ils rendront plus fluides, et donc plus efficaces, les expériences de chacun.

Concrètement, comment ce programme de formation s’inscrit-il dans la transition écologique et dans la transition numérique ?

I.G – La formation est un levier majeur pour accompagner les grands changements de notre société. Ainsi, notre programme régional de formation marque notre volonté d’engagement vers les transitions écologiques et numériques. Les organismes de formation sont tenus d’intégrer ces priorités dans les éléments pédagogiques, tant sur l’axe des nouveaux métiers émergents que sur celui des nouvelles pratiques professionnelles.

Par exemple, pour un cuisinier en formation, il devra lui être donné les clés de lecture des produits de saison, des circuits locaux, de la gestion des déchets, etc..

 

Egalement en Région Centre-Val de Loire

Orientation

Le Klub vous accueillait à Gien aux côtés de partenaires de l'emploi et de l'orientation, le mardi 13 octobre 2020, de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h00.

Actus Centre-Val de Loire

Abonnez-vous à Actus Centre-Val de Loire pour recevoir la lettre d'informations de votre Région

Je m'abonne

Les autres sites de la Région