Tout savoir sur les perturbateurs endoctriniens

Agir au quotidien contre les perturbateurs endocriniens

Alimentation, eau, cosmétiques, produits d’entretien, ameublement… à la maison comme au travail, nous sommes tous exposés aux perturbateurs endocriniens. Découvrez comment vous en protéger et contribuer à réduire la contamination de l’environnement en appliquant des gestes simples au quotidien.

Perturbateurs endocriniens : de quoi parle-t-on ?

Un perturbateur endocrinien est une substance chimique capable de modifier le fonctionnement de notre système hormonal. Le système hormonal régule un grand nombre de phénomènes physiologiques dans notre corps, comme la croissance, le sommeil, la libido, la température corporelle ou encore la faim. En altérant sont fonctionnement, les perturbateurs endocriniens sont donc susceptibles de provoquer des effets nocifs chez les individus exposés, ainsi que sur leur descendance.

Quelques conseils pratiques pour limiter notre exposition

À la maison, au travail, à l’extérieur… les perturbateurs sont partout dans notre environnement. Si l’alimentation est le premier vecteur, les perturbateurs endocriniens proviennent aussi de l’eau, des objets en plastique, de l’air extérieur et intérieur. Ils se trouvent également dans certains produits du quotidien, tels que :

  • les médicaments,
  • les produits cosmétiques,
  • les métaux,
  • les pesticides et les fertilisants, etc.

Toutefois, il existe quelques gestes simples qui permettent d’en limiter votre exposition.

  • Pour cuisiner, préférez les aliments bios et non transformés, sans emballage plastique. Conservez et réchauffez vos aliments dans des récipients en verre ou en céramique plutôt qu’en plastique.
  • Pour faire le ménage, privilégiez les produits d’entretien bios ou naturels, comme le savon de Marseille, et réduisez l’usage de détergents.
  • Pour vos cosmétiques, choisissez des produits bios qui excluent les perturbateurs endocriniens, ou fabriquez facilement vos propres cosmétiques à base d’ingrédients naturels (pierre d’alun pour le déodorant, huiles essentielles, etc.).
     

Pour comprendre comment agit un perturbateur endocrinien et obtenir plus de conseils pour s’en prévenir, consultez la plaquette en bas de page

Le Centre-Val de Loire se mobilise pour informer sur les dangers des perturbateurs endocriniens

Une récente étude a révélé la présence de 39 substances prioritaires en Centre-Val de Loire, ainsi que leurs principales caractéristiques. Ces informations ont permis à la Région d’élaborer un plan d’actions spécifique, dont l’objectif est de sensibiliser les habitants. Ce dispositif a été mis en place en partenariat avec divers acteurs associatifs, institutionnels et socio-économiques du territoire, afin qu’il soit en phase avec les spécificités de notre environnement.

Le plan comprend 27 actions, réparties au sein de trois grandes thématiques :
•    Information et communication
•    Connaissance
•    Sensibilisation

Focus sur les actions déployées au sein des territoires par les collectivités

Crèches, écoles, achats responsables, entretien des lieux publics et des espaces verts… Les collectivités ont un réel rôle à jouer dans la préservation de la santé des habitants. Différentes actions locales peuvent être mises en place au sein des territoires : démarche RSE, inscription de critères santé environnementale au sein des cahiers des charges pour les achats, accompagnement des agents, etc.

Vous êtes une collectivité (communes, intercommunalités…) du Centre-Val de Loire et vous souhaitez vous engager dans cette démarche ? Contactez la Direction de l’Environnement et de la Transition Énergétique de la Région pour bénéficier d’un accompagnement sur cette thématique.

Julie MARC

Direction de l'Environnement et de la Transition Energétique

Téléphone :
02 38 70 25 31

Email :
julie.marc@centrevaldeloire.fr

Actus Centre-Val de Loire

Abonnez-vous à Actus Centre-Val de Loire pour recevoir la lettre d'informations de votre Région

Je m'abonne