Zoom sur le dispositif « Ambition Recherche Développement Centre-Val de Loire »

Depuis 2014, la Région Centre-Val de Loire renforce ses compétences en recherche et développement. Avec une ambition claire : apporter de nouvelles réponses aux grands enjeux du développement socio-économique et à l’urgence climatique et environnementale, pour le bien des habitants et des entreprises du territoire. Dans le cadre de cette démarche, la Région a mis en place le dispositif de soutien à des programmes « Ambition Recherche Développement Centre-Val de Loire » (ARD CVL).

Les Biomédicaments

Le programme ARD 2020 Biomédicaments a permis l’émergence de nouveaux partenariats public-privé, et débouché sur la création de plusieurs start-up (MacSAF, MabSilico, …). Ce programme rassemble les établissements de recherche (universités, CNRS, INRAE, INSERM), le CHRU, l’IMT, le Studium et le cluster Polepharma.

Le Programme ARD CVL Biomédicaments veut poursuivre dans cette voie, pour accélérer la transition biotechnologique du tissu pharmaceutique régional.

Pour cela, il s’appuie sur :

  • les partenariats académiques/entreprises existants,
  • l’innovation scientifique dans les domaines des anticorps thérapeutiques au service de la santé humaine ou animale,
  • la transformation de ces innovations en retombées économiques sur le territoire régional.

Les projets de recherche de ce programme ARD CVL portent sur le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques pour des maladies incurables à ce jour ou consécutives à des infections virales comme le virus SARS-CoV2, responsable de la pandémie COVID-19.

Cosmétosciences

L’ARD Cosmétosciences, impliquant les universités d’Orléans et de Tours, le CNRS, le Studium et le pôle de compétitivité Cosmetic Valley, vient en appui de la filière Parfumerie et Cosmétique.

Le nouvel appel d’offres ARD CVL 2020-2023 s’est fixé deux objectifs majeurs.

  • Faire du Centre-Val de Loire une région pilote de la dynamique de recherche et d’innovation en cosmétique au niveau national, européen et international.
  • Renforcer la valorisation socio-économique de la recherche, en favorisant l’implication de PME et TPE, pour un transfert rapide des résultats générés.

Cosmétosciences s’appuie sur l’éco-conception du produit cosmétique, ainsi que sur l’évaluation de son activité cutanée et de son innocuité. Le programme recentre ainsi les activités de recherche sur les enjeux actuels de l’industrie cosmétique et les attentes des consommateurs : une cosmétique éco-responsable, efficace, sûre et Made in France.

JUNON

JUNON est un ambitieux programme de développement d’un pôle de recherche numérique sur l’environnement continental (agricole, urbain, forestier et fluvial), en région Centre-Val de Loire.

Ce pôle vise à concevoir des services numériques pour améliorer le suivi et la compréhension de l’environnement, pour une meilleure gestion des ressources naturelles.

JUNON est piloté par le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières), et associe cinq organismes de recherche et de nombreux laboratoires. Il implique également des partenaires non académiques, tels que le pôle de compétitivité DREAM eau et milieu, le cluster Agreen Tech Valley et Orléans-Val de Loire Technopôle.

JUNON s’inscrit dans la continuité du programme ARD 2020 PIVOTS, qui a favorisé l’émergence de sept plateformes expérimentales dédiées au monitoring, à la métrologie environnementale et à la remédiation des différents milieux anthropisés (sous-sol/sol/eau/air).

MATEX

Le programme MATEX se concentre sur le comportement des multi-matériaux en conditions extrêmes – un passage obligé pour un usage en environnement sévère.

Ce programme original et ambitieux capitalise sur :
•    la spécificité des compétences académiques dans le domaine en Région,
•    l'accès à un parc instrumental, ainsi qu'à une expertise scientifique et technique de haut niveau,
•    la nouvelle Mesure horizontale de la Stratégie Régionale de l’Innovation : « Favoriser la transition industrielle grâce à la mise en œuvre d’une approche multi-matériaux ».

Coordonné par le CNRS, le programme MATEX associe cinq organismes de recherche et de nombreux laboratoires, ainsi que des partenaires non académiques (les pôles de compétitivité S2E2 et Elastopôle, les Centres de ressources technologiques CRESITT et CETIM Centre-Val de Loire et Orléans-Val de Loire Technopôle…).

SYCOMORE

Face aux aléas climatiques et biotiques actuels, les forestiers doivent repenser leurs pratiques pour pérenniser leur filière. La recherche les accompagne, en conjuguant observations de terrain et télédétection. Pour cela, elle s’appuie sur des technologies de pointe : capteurs connectés, applications pour smartphone, données satellites, drones, intelligence artificielle, etc.

Le projet SyCoMore (Sylviculture de précision et connectée), porté par l'INRAE (Institut national de la recherche agronomique), rassemble les acteurs de la région impliqués dans l’étude des arbres, de la forêt et des insectes ravageurs. Avec un l’objectif partagé d’imaginer la sylviculture de demain.

Les partenaires socio-économiques sont variés : FIBOIS Centre-Val de Loire, Office National des Forêts, Centre National de la Propriété Forestière, Département de la Santé des Forêts, mais aussi société CybeleTech, coopérative UNISYLVA, pôles DREAM, VEGEPOLYS Valley et AgreenTech Valley.

MICROELECTRONIQUE

L’ARD+ « CERTeM 5.0 », porté par le Groupement d’Intérêt Scientifique CERTEM, rassemble l’université de Tours, l’université d’Orléans, le CNRS et le CEA, le pôle S2E2, le Studium ainsi qu’une demi-douzaine d’entreprises (dont STMicroelectronics, VERMON et SiLiMiXT).

Au-delà des objectifs de rayonnement national et international, de valorisation socio-économique, d’augmentation du niveau technologique des équipements des plateformes, de formation et de diffusion des connaissances, le projet veut :

  • conforter une filière stratégique en microélectronique d’envergure internationale en région CVDL,
  • développer le niveau technologique et scientifique régional, en mettant à disposition des entreprises de la région, les moyens et les techniques innovantes des plateformes CERTeM,
  • favoriser l’implantation locale et la maturation industrielle, en étudiant l’opportunité de   la création d’une plateforme technologique de type salle blanche de pré-industrialisation, susceptible d’accueillir des startups microélectroniques.
Actus Centre-Val de Loire

Abonnez-vous à Actus Centre-Val de Loire pour recevoir la lettre d'informations de votre Région

Je m'abonne