Accompagnement RH
Aide

Accompagnement des entreprises agricoles, volets ressources humaines, agriculteurs en situation de fragilité et accompagnement stratégique

Un des trois piliers du schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation de la Région voté en décembre 2016 est de mettre en avant « une Région entreprenante et solidaire qui met l’humain au cœur du développement de ses entreprises ».

Ainsi, en matière agricole, au-delà des phases essentielles de l’installation et de la transmission, la Région souhaite mettre l’humain au cœur de ses politiques agricoles pendant toute la vie professionnelle des exploitants. Prises entre des impératifs économiques tendus et de profondes mutations sociétales, les entreprises agricoles de la région doivent s'adapter tout en restant performantes.

Par ailleurs, la crise de l’élevage en 2015, les gels en viticulture en 2016 et 2017, la crise qui a touché l’ensemble des filières en 2016 ont amené des réflexions à prendre en compte de façon structurelle afin de donner une nouvelle perspective à notre agriculture régionale de zone intermédiaire aux grandes cultures majoritaires. L’accompagnement stratégique des exploitations agricoles doit permettre aux exploitants agricoles de repositionner leur exploitation avec des perspectives d’évolution.

Trois volets sont soutenus par la Région dans le cadre de l’appel à projets lancé sur l’accompagnement des entreprises agricoles :

  • les ressources humaines : accès au conseil et au remplacement
  • l’accompagnement des structures en situation de fragilité.
  • l’accompagnement stratégique.

Cela peut vous intéresser aussi

Agriculture
La région Centre Val-de-Loire appartient au 4ème bassin viticole de France : le Val de Loire.
Agriculture
83 apiculteurs professionnels (minimum 200 ruches) qui totalisent 38 641 colonies, 3 002 apiculteurs de loisir (pratique familiale ou rémunératrice) dont la majorité possède moins ...
Agriculture
Les 60 000 vaches laitières de la région produisent chaque année plus de 440 millions de litres dont la quasi-totalité se destine à l’industrie laitière.
Ma Région en actions

Abonnez-vous pour comprendre l'impact de la Région sur votre quotidien

Je m'abonne