« Toutes et tous mobilisé·es pour l’égalité »

L’égalité est une valeur fondamentale de notre république. Articulée dans un juste équilibre avec la liberté et portée par notre capacité à faire vivre la fraternité et la sororité, elle n’est pas seulement un mot dans une devise républicaine. Elle doit être une réalité tangible et une ambition permanente.

Malheureusement, et malgré un principe d’égalité inscrit dans le préambule de la Constitution de 1946 – renvoyant à l’article 1er de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 - et de nombreux textes rappelant l’obligation de ce principe dans la loi, le constat est sans appel : les inégalités persistent et il est aujourd’hui nécessaire de passer de l’égalité de droit à l’égalité de fait.

La Région Centre-Val de Loire s’engage

Les collectivités et plus largement les partenaires publics ont un rôle déterminant à jouer pour faire de l’égalité cette réalité tangible pour l’ensemble des citoyens et citoyennes. Par ailleurs, la loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République – loi NOTRe – réaffirme la compétence de l’ensemble des collectivités territoriales en matière de lutte contre les discriminations et d’égalité entre les femmes et les hommes (art. L1111-2).

La collectivité régionale est elle -même mobilisée de longue date autour des enjeux d’égalité, notamment dans la lutte contre les discriminations, l’égalité entre les femmes et les hommes ou encore l’intégration des personnes en situation de handicap.

  • 2009 :  signature de la Charte européenne pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale, entraînant la réalisation d’un premier plan d’action régional à partir de 2011
  • 2011 : inscription de la lutte contre les discriminations liées à l’origine au sein du CPRDFP - Contrat de Plan Régional de Développement de la Formation Professionnelle
  • 2011 : première signature de convention en partenariat avec le FIPHFP – Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique

2018 : un plan d’action régional pour l’Egalité co-construit

Dans la continuité de ces précédents engagements, la Région Centre-Val de Loire réaffirme sa mobilisation dans la défense du principe d’égalité afin que l’égalité de droit devienne une égalité de fait.

A partir de 2017, la dynamique et la réflexion ont été lancées en coopération avec de multiples acteurs et actrices de la région Centre-Val de Loire :

  • les pouvoirs publics présents sur les territoires,
  • les partenaires économiques,
  • les associations intervenant dans le champ de l’égalité,
  • les citoyennes et citoyens.

Le résultat de cette mobilisation est l’adoption par la collectivité régionale le 28 juin 2018, pour trois ans, d’un plan d’action régional « Toutes et tous mobilisé·es pour l’égalité ». Ce plan intègre porte les questions d’égalité de la manière la plus transversale possible.

Qu’est-ce que le Plan d’action régional pour l’Egalité ?

Un plan co-construit, mobilisant toutes et tous en Centre-Val de Loire
- Voté en session plénière du 28 juin 2018→Pour une durée de 3 ans→Se termine en juin 2021
3 volets :

  • Egalité femmes-hommes
  • Lutte contre les discriminations
  • Prise en compte des personnes en situation de handicap

3 axes :

  • L'égalité un automatisme
  • La formation et l'emploi, un levier de l'égalité
  • L'accessibilité pour tous et toutes dans tous les domaines

8 objectifs
34 actions concrètes
Des outils de pilotage

  • Comité de pilotage
  • Chartre partenariale d'engagement

La promotion de l’égalité est à la fois un enjeu de justice sociale, de solidarité et de progrès social. C’est un levier d’efficacité et un objectif incontournable dans la construction des politiques publiques, ainsi qu’un outil de mobilisation de la société civile s’attachant ainsi à répondre aux besoins des citoyens et citoyennes dans leur diversité.


Ces structures ont déjà signé la charte : ARACT Centre, CESER, le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS), l'association Colosse aux pieds d'argile, la Fédération Régionale des Centres d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles (FR-CIDFF), le GIP Alfa Centre, Villes au Carré, le Mouvement Associatif.

  • Egalité femmes-hommes 
    Ecart salarial : par exemple, les femmes gagnent 24% de moins que les hommes .1
    Un manque de visibilité : par exemple, 16% à 20% de part consacrée à la retranscription du sport féminin à la télévision .2
    Sexisme : par exemple, 4 femmes sur 10 indiquent avoir dernièrement été victimes d’une injustice ou d’une humiliation parce qu’elles sont des femmes .3
     
  • Discrimination liée à l’origine
    Par exemple, 11% des individus en France métropolitaine déclarent avoir vécu une ou des discrimination(s) en raison de l’origine ou de la couleur de peau au cours des cinq dernières années .4 . 65% des femmes de 18 à 44 ans vues comme noires, arabes ou asiatiques déclarent avoir vécu une ou des discriminations dans le monde professionnel .5
     
  • Discrimination liée au handicap
    Par exemple, parmi les 5,4% des jeunes de 10 à 24 ans qui ont au moins un handicap (sensoriel, cognitif ou moteur), 41% d’entre eux·elles déclarent avoir subi des discriminations liées à la santé ou au handicap (insultes, moqueries, mise à l’écart…)  .6

 

1.Source INSEE, 2015
2.Source : CSA, « Rapport sur la diffusion de la pratique féminine sportive à la télévision », septembre 2017
3.Source : Haut Conseil à l’Égalité Femmes-Hommes, Rapport sur le sexisme en France, 2019.
4.Source : Défenseur des droits, Rapport « Discriminations et origines : l’urgence d’agir », 2020
5.Idem note 4
6. Source INSEE, 2010

Actus Centre-Val de Loire

Abonnez-vous à Actus Centre-Val de Loire pour recevoir la lettre d'informations de votre Région

Je m'abonne