Mopti au Mali

Historique

La Région Centre-Val de Loire et la région de Mopti au Mali ont signé le protocole le 17 décembre 2005. Il prévoit notamment de contribuer à l’approfondissement de la coopération décentralisée franco-malienne et de développer en commun une coopération décentralisée de « fleuve à fleuve ».
Cette coopération s’appuie sur 3 documents stratégiques :
•    L’accord de coopération décentralisée conclu entre les deux collectivités en 2005 ;
•    La Charte « Loire-Niger » ;
•    Le Plan de Développement Economique, Social et Culturel (PDESC) de la Région de Mopti.

La région de Mopti

Mopti, 5ème région administrative de la République du Mali, couvre une superficie de 79 000 km², soit 6% du territoire national. Suivant le découpage administratif du territoire, la région compte huit cercles (équivalent des départements), répartis en deux zones naturelles :

  • La zone du plateau Dogon : Bankass, Bandiagara, Koro, Douentza,
  • La zone du Delta intérieur du Niger : cercles de Mopti, Djenné, Tenenkou, Youwarou.

Au dernier recensement de 2017, la région de Mopti comptait 2 570 513 habitants. Carrefour entre le Nord et le Sud, la région est une zone de brassage de population constituée de Peuls, Bozos, Somonos, Dogons...

 

D’un point de vue économique, l’agriculture, la pêche, l’élevage et le commerce constituent la base de l’économie régionale. Le pôle Mopti/Sévaré concentre l’essentiel de l’activité du secteur tertiaire. Le secteur industriel est quasiment inexistant et principalement orienté sur l’agroalimentaire. L’artisanat moderne est peu répandu et concentré dans les villes alimentées en électricité telles que Mopti/Sévaré et Bandiagara et, dans une moindre mesure, Djenné et Douentza. D’un point de vue social, la région est caractérisée par des taux de scolarisation et de couverture sanitaire comptant parmi les plus bas du pays. Toutefois les potentialités de développement économique de la région restent importantes.

Le Mali fait cependant toujours face à une crise sécuritaire sans précédent. D’importants besoins restent à couvrir dans tous les secteurs

L’Assemblée Régionale de Mopti a été mise en place le 26 novembre 1999, après l’adoption la loi du 10 août 1999 portant sur la création des collectivités territoriales Cercles et Régions au Mali. Elle comprend deux organes : un organe exécutif et un organe délibérant. L’Assemblée est constituée de 25 conseillers régionaux, élus par suffrage indirect issus des 8 conseils de cercle de la région.

Axes d’intervention

Depuis 2012, les problèmes de sécurité et d’accessibilité au Mali ont rendu difficile les échanges avec la collectivité. En accord avec la Région, il a été fait le choix de concentrer nos efforts sur la sécurité alimentaire et le développement agricole sur la base de l’entreprenariat féminin.

Projets

  • Appui logistique au Conseil régional de Mopti pour le suivi des projets

  •  Appui au Projet filières céréalières : L’association Afrique Verte intervient au Mali depuis 1994. L’objectif poursuivi est d’améliorer la sécurité alimentaire en favorisant la consommation des céréales locales par :
    • Un approvisionnement des zones déficitaires rurales avec les productions issues des zones agricoles excédentaires,
    • Un approvisionnement des consommateurs urbains en produits céréaliers de qualité, prêts à l’emploi (produits transformés : couscous, farines…).

De plus, en lien avec l’association Misola, Afrique Verte, dans le cadre d’un partenariat avec la Région, accompagne des groupements de femmes intervenant dans la transformation des produits céréaliers et des unités de production de farines infantiles enrichies dans la région de Mopti (cercle de Djenné, Bandiagara et Mopti) depuis 2007.

Actus Centre-Val de Loire

Abonnez-vous à Actus Centre-Val de Loire pour recevoir la lettre d'informations de votre Région

Je m'abonne