« Grâce au prêt CAP Rebond, nous avons sauvé l’entreprise »

 Depuis le début de la crise sanitaire, la Région Centre-Val de Loire se mobilise pour soutenir les entreprises les plus touchées. Elle a notamment mis en place un « prêt CAP Rebond », destiné aux PME confrontées à une baisse d’activité. Un dispositif régional de 1 millions d’euros, qui permettra de renforcer la trésorerie de 75 entreprises. Sébastien Papion, artisan chocolatier à Chécy (45), a pu bénéficier de ce prêt. Témoignage.

 
Comment avez-vous pris connaissance de ce dispositif ?

Sébastien Papion : Nous sommes passés par Bpifrance puisque nous étions déjà en relation avec eux pour le financement de nos nouveaux locaux. Dès le 12 mars, nous avons contacté notre conseillé pour savoir si des aides étaient possibles afin de soutenir notre activité. En collaboration avec la Région Centre-Val de Loire, il nous a donc parlé et conseillé de monter un dossier bancaire pour obtenir le prêt CAP Rebond. Une fois acceptée, nous avons obtenu une aide de 50 000 euros.

 

En quoi cette aide a-t-elle été bénéfique pour votre entreprise ?

S.P : La période de confinement a été compliquée, car comme beaucoup de commerces, nous avons vu le sable se dérober sous nos pieds. Nous avions ouvert notre nouvelle boutique fin février et misions sur la période de Pâques pour voir notre activité augmenter. Dès lors, tout a été arrêté ou presque. Nous sommes restés ouverts, mais avons perdu 50% de notre chiffre d’affaires.

Grâce au prêt CAP Rebond, nous pouvons anticiper les mois à venir. L’objectif était de sauver l’entreprise, nos trois boutiques et nos 17 salariés. Ce qui est le cas pour le moment si la situation sanitaire ne se complique pas. Nous avons une visibilité à Noël.

 

Quelles actions avez-vous mis en place durant le confinement et quelles leçons en tirez-vous ?

S.P : Nous avons dû trouver des moyens pour que les clients continuent d’acheter du chocolat. Nous avons rapidement développé la livraison, le drive et le click and collect. Cela nous a permis de sauver les meubles, notamment à Pâques. Les gens passaient commande pour faire livrer des chocolats à des proches. Une expérience nouvelle et positive que nous avons arrêtée avec le déconfinement et la période chaude actuelle. Mais nous réfléchissons à donner une suite en repensant différemment le service.

 

Quelles sont vos perspectives pour les mois à venir ?

S.P : Voyant la fin du confinement arriver, j’ai rappelé du personnel petit à petit. Aujourd’hui, nous sommes au complet et relançons l’activité. Les premières semaines sont prometteuses, de quoi être optimiste pour les mois à venir. De plus, la période a été propice à la réflexion puisque dès cet été, nous lançons une activité complémentaire de vente de glaces. Cette initiative a tout de même nécessité de contracter un prêt à notre banque, afin d’investir dans du matériel adéquat.

www.sebastien-papion.fr (nouvelle fenêtre)

Egalement en Région Centre-Val de Loire

Actus Centre-Val de Loire

Abonnez-vous à Actus Centre-Val de Loire pour recevoir la lettre d'informations de votre Région

Je m'abonne

Les autres sites de la Région