Les États Généraux de la Jeunesse : une concertation réussie pour des mesures pertinentes demain

Comprendre les attentes et les difficultés des jeunes pour mieux agir ensuite. C’était la vocation des États généraux de la jeunesse lancés en 2021. Bilan et perspectives de cette grande concertation.

Une concertation positive et riche sur l’ensemble du territoire  


Le Centre-Val de Loire a toujours été très impliqué dans les actions en faveur de la jeunesse. En 2017, la loi a confié aux Régions françaises le rôle de chef de file des politiques jeunesse, en leur octroyant un rôle de coordination de l’ensemble des acteurs qui interviennent sur ces sujets. Dans ce cadre, la Région a souhaité dresser un état des lieux et dégager des pistes d’action en organisant une grande concertation auprès des jeunes.


« 500 contributions ont été enregistrées en ligne, 100 événements se sont déroulés sur le terrain, et quelque 900 propositions sont ressorties des débats ».

Débutée en novembre 2021, cette vaste opération de démocratie participative a touché de nombreux publics. Plusieurs temps d’échanges ont été aménagés dans toutes les universités de la Région, certains lycées, les missions locales pour recueillir les préoccupations et les avis des jeunes du Centre-Val de Loire. Résultat : cette concertation a connu un véritable engouement. 500 contributions ont été enregistrées en ligne, 100 événements réunissant des jeunes se sont déroulés sur le terrain, et quelque 900 propositions sont ressorties des débats.

Des enseignements clés pour élaborer un plan d’action

Alors dans quel état d’esprit se trouve notre jeunesse ? Les échanges menés lors des États Généraux soulignent l’impact du Covid qui a eu de nombreuses répercussions en termes d’étude, de vie sociale, de santé mentale…

« Les jeunes ont le sentiment de manquer d’information pour l’accès à l’emploi, à la culture et aux sports ».

Quatre grandes préoccupations les agitent. Les difficultés de mobilité, la problématique de l’alimentation sur le plan de la santé et de l’écologie. Les jeunes ont aussi le sentiment de manquer d’information pour l’accès à l’emploi, à la culture et aux sports. Enfin, ils ressentent le besoin d’être mieux accompagnés dans leurs démarches et leur vie quotidienne.

La Région va donc s’appuyer sur ces 4 grandes thématiques pour déployer des pistes d’actions répondant à leurs inquiétudes. Parmi lesquelles, l’amélioration des offres de transport et de mobilité douce, l’amélioration de l’orientation, la création d’outils de mutualisation pour l’apprentissage, l’emploi et les stages… Et bien d’autres mesures.

dates clés de la concertation, infos sur le site "Démocratie permanente", voir lien en fin d'article.

Vers une feuille de route 2022/2028

Avec quel calendrier ? Après une restitution des résultats de la concertation durant l’été auprès des participants, la Région publiera en octobre 2022, un « Rapport jeunesse » présentant la feuille de route de la politique jeunesse 2022/2028 pour le Centre-Val de Loire. Cette publication sera suivie de l’opération « la parole est aux jeunes » à l’automne 2022, et de nombreux autres rendez-vous à venir avant la fin de l’année.

Pour accéder au site dédié de la concertation, c’est ici. 

Egalement en Région Centre-Val de Loire

Actus Centre-Val de Loire

Abonnez-vous à Actus Centre-Val de Loire pour recevoir la lettre d'informations de votre Région

Je m'abonne