La Région signe avec la SNCF Voyageurs la nouvelle convention

Vendredi 2 septembre, François Bonneau, Président de la Région Centre-Val de Loire et Christophe Fanichet, Président-directeur général de SNCF Voyageurs, ont signé officiellement la nouvelle convention d’exploitation des TER pour la période 2022-2031.

Une convention longue de 10 ans

Cette convention fixe le cadre du service confié par la Région à SNCF Voyageurs et réaffirme sur le long terme le partenariat entre la Région Centre-Val de Loire et SNCF Voyageurs. Elle prend effet de façon rétroactive au 1er janvier 2022 et arrivera à échéance au 31 décembre 2031 soit une durée de 10 ans, maximum légal pour ce type de contrat.
Ce choix d’une durée longue est la preuve de la confiance que l’Autorité Organisatrice accorde aux Cheminots de SNCF Voyageurs pour être à ses côtés dans la conduite du service public de transport avec le réseau régional Rémi. Ce partenariat renouvelé pousse SNCF Voyageurs à poursuivre ses efforts au service des voyageurs et de tous les territoires de la Région.

Une plus grande exigence de service pour les voyageurs

Afin de favoriser l’utilisation du train, la Région et SNCF Voyageurs ont l’ambition de garantir un niveau très élevé de service aux voyageurs et de développer une identité mutimodale avec la marque Rémi.
Les indicateurs sont pour l’essentiel en continuité avec ceux de la précédente convention : régularité, réalisation de l’offre, qualité de service en gare, à bord, information tout au long du parcours, confort, propreté et efficacité de la lutte contre la fraude. Les pénalités ont néanmoins été augmentées afin de souligner l’attente très forte de la Région mais surtout des usagers.
SNCF Voyageurs reste assembleur de cette qualité de service vue du voyageur en lien avec SNCF Réseau et SNCF Gares & Connexions.

Pour François Bonneau, Président de la Région Centre-Val de Loire,
« En Centre-Val de Loire, le transport ferroviaire est depuis toujours l’élément central de notre politique
de mobilité. En agissant sur l’infrastructure, dans le renouvellement des matériels roulant ou encore dans
de nouvelles installations de maintenance, la Région s’est engagée en faveur du développement de ce
mode de transport, plus que jamais adapté aux enjeux de notre époque.
Avec cette convention d’une durée inédite de 10ans, nous voulons garantir aux voyageurs un service
public de qualité, apte à répondre aux exigences de ponctualité et de qualité de service en s’appuyant
sur le savoir faire des cheminots. C’est un acte fort qui confirme la place du train au sein du réseau multi-
modal REMI sur le long terme. »

Un pilotage ligne par ligne

Les objectifs, le suivi des indicateurs (qualité de service, conditions d’accueil des voyageurs...) ne seront plus jugés de façon globale sur tout le réseau mais ligne par ligne, soit 20 au total. Cette évolution renforce le niveau d’exigence puisque les bons résultats d’une ligne ne viennent plus compenser les difficultés d’une autre.
Cela garantit aussi une plus grande transparence pour les voyageurs.

Des dessertes renforcées et des gares de proximité préservées

Dès la rentrée 2022, les premières évolutions sont visibles avec principalement le renforcement de l’offre sur Tours-Loches puis l’augmentation des trains directs entre Tours et Orléans. Dans les années qui viennent, SNCF Voyageurs et la Région envisagent également de proposer plus de dessertes notamment sur les lignes Paris-Orléans-Tours, Paris-Nevers ou encore Paris-Bourges.

Pour l’avenir, ce cadre conventionnel sur 10 ans va permettre de gagner en réactivité pour répondre aux nouveaux usages et aux demandes des territoires. Il garantit également la présence au plus près des habitants avec un engagement contractualisé de ne fermer aucune gare.

Un engagement financier ambitieux fondé sur le développement des recettes

La mise en exploitation du nouveau matériel (32 nouvelles rames Régio2N) et la construction du nouvel atelier d’Orléans, permettront d’optimiser les moyens et notamment de faire baisser les coûts de maintenance. Les lourds investissements consentis par la Région depuis 6 ans trouvent ainsi leur concrétisation, au bénéfice des usagers permettant une bonne maitrise des dépenses publiques.
La participation de la Région au fonctionnement du service reste néanmoins le premier poste de dépense
du budget régional.

Par ailleurs, la Région Centre-Val de Loire attend d’avantage de recettes commerciales avec pour objectif de dépasser le niveau de recettes de trafic de référence de l’année 2019 à partir de 2023.

Cet objectif de croissance s’appuie sur une politique commerciale reposant sur des actions fortes tellesque des promotions sur les tarifs existants, des partenariats avec les acteurs économiques culturels et touristiques de la Région, le développement de l’offre vélo mais aussi le renforcement de la lutte contre la fraude.

Cet objectif est d’autant plus important qu’il s’inscrit en cohérence avec l’ambition du groupe SNCF de lutter contre le réchauffement climatique et contribuer au développement des territoires en particulier au travers de la promotion du tourisme.

Des investissements qui préparent l’avenir

En complément des investissements déjà engagés (achat de 32 nouvelles rames Régio 2N et construction d’un atelier de maintenance à Orléans), la convention prévoit une trajectoire à 10 ans avec de nouveaux projets d’acquisition de matériels neufs et de construction d’installations de maintenance, notamment à Chartres.
Il s’agit tout à la fois de garantir aux voyageurs un confort moderne tout au long de ces dix années, d’améliorer les performances et la régularité et de rapprocher les centres de maintenance du territoire régional afin d’améliorer la disponibilité des rames.

Préparer l’obligation d’ouverture à la concurrence

Enfin, la convention prépare l’avenir et le contexte d’ouverture à la concurrence avec une ouverture progressive possible durant les deux dernières années de la convention. Cet échelonnement permet d’accompagner la transition vers l’ouverture complète du marché prévue par la loi et de préparer SNCF

Egalement en Région Centre-Val de Loire

Ma Région en actions

Abonnez-vous pour comprendre l'impact de la Région sur votre quotidien

Je m'abonne